DE PAMPELUNE A BURGOS

L'année suivante,  je reprends mon itinéraire. Je suis maintenant complètement en Espagne.

C'est parti pour dix jours en direction d'une  des provinces les plus prospères, une région viticole. 

Je marche le long de ces chemins qui traversent les coteaux plantés de ceps de vignes. A Estella, je suis hébergée en face de l'église chez un hospitalier bénévole. C'est une albergue donativo : on donne ce que l'on estime être le prix. Notre hôte une personne très dévouée et accueillante. 

Le chemin en Espagne me paraît plus authentique, il est vrai que tout est différent. L'architecture,  la langue, les habitudes culinaires,  etc....

Les maisons dans les villages que je traverse ont des allures d'hacienda mais il y a peu d'animation : que des personnes âgées heureuses de nous voir. 

Quelques jours plus tard, c'est Logrono au coeur de la Rioja. Une grande ville magnifique avec ses majestueuses demeures  et c'est non moins superbes églises dont l'intérieur est presque toujours coloré. Dans les villages, on trouvera de la peinture exécutée avec goût pour mettre en valeur grâce aux couleurs les lieux et la vie du Christ. 

Dans les villes importantes, la décoration sera plutôt métallique et dorée : c'est grandiose.

Plus loin dans le vignoble quasi omniprésent, je découvre une grande Fontaine à Irache qui distribue de l'eau mais également du vin. Quelle aubaine  !

Vers la fin de la Rioja, la taille des villages est de moins en moins importante mais leur charme est surprenant. Des villages où le temps s'est arrêté mais qui témoignent d'une certaine opulence peut être liée au pèlerinage vers Compostelle. Puis j'arrive à Villafranca  Montes de Oca : la montagne des oies. C'est une région pleine de croyances et d'histoires liées à Saint Jacques. 

C'est également le début de la province de Castille y Léon.

Je n'ai que quelques jours à marcher puisque mon tronçon bientôt. Mais en attendant, je profite des paysages valonnés et du calme ambiant. Je me ressource autant que je peux. Je me cultive aussi car à Atapuerca il y a un musée et un site archéologique qui représente un gisement important pour la connaissance préhistorique de l'histoire  en Europe.

Étape finale vers Burgos. L'entrée dans la ville est interminable d'autant qu'il faut traverser une très grande zone industrielle. Pendant la guerre d'Espagne elle est le siège du gouvernement de Franco. Il reste des traces de cette période difficile en Espagne. 

Heureusement le centre ville est magnifique. Tout autour de la cathédrale qui est majestueuse, des ruelles accueillantes et animées. Je fais du léche vitrine et je cherche le meilleur bar à tapas. Je retrouve beaucoup d'autres marcheurs avec lesquels j'échange mes impressions comme pour faire le point avant mon retour.

Partagez cette page